-Tu es toujours sur ton cellulaire!!!

-ben non ! Pas toujours.

-oui tu passes tes soirées sur ton cellulaire.

-c’est pas vrai.

-entouka!

 

Est-ce que ça vous parle ce genre de situation?

 

Regardons-la maintenant d’un autre angle.

 

-tu es toujours sur ton cellulaire!! (je me sens seule) Blessure d’abandon activé

-ben non ! Pas toujours.

-oui tu passes tes soirées sur ton cellulaire. (Je m’attends à ce que ce soit moi qui aie toute cette attention)  Attente non exprimé

-c’est pas vrai.

-entouka! ( Je me sens si impuissante) J’abandonne

 

Après une introspection

 

Ce soir j’ai envie de passer une soirée avec  toi (Demande en lien avec le besoin)

– oui bonne idée!

-on pourrait aller au cinéma.

– d’accord j’appelle la gardienne

 

On croit à tord que la colère est quelque chose de mal, qu’on ne doit pas sentir cela en nous. Mais en fait le problème ce n’est pas la colère mais bien notre façon de l’exprimer.

 

En général il y a 3 façons;

  1.              Extra-punitive : colère envers l’autre ou la source de frustration (veut punir l’autre)
  2.              Intro-punitive : colère envers soi (veut se punir)
  3.              Impunitive : cherche à concilier

 

La première façon, extra-punitive, est exprimée par une personne qui persiste dans son besoin, qui ne lâche pas prise facilement tant qu’elle n’a pas ce qu’elle veut. Quand ça ne va pas dans son sens, la colère se dirige vers ceux qui semblent en être la cause.

 

La deuxième façon, intro-punitive, signifie que la personne s’accuse et elle se sent facilement attaquée dans son « je suis ». Elle oublie son but et ne pense qu’à se justifier pour se défendre ou s’accuser. Elle vit davantage de colère envers elle-même.

 

La troisième façon, impunitive, signifie que la personne oublie complètement ce qu’elle veut. Elle est facilement influençable. C’est l’obstacle qui prend de l’importance et elle fait tout pour résoudre les problèmes, même ceux des autres. Elle est du genre à éviter les problèmes. Il y a de fortes chances qu’y ait de la colère refoulée en elle et qu’éventuellement, il y ait une perte de contrôle.

 

Donc la colère est plus un signal d’alarme qui nous indique qu’un de nos besoins n’est pas répondu.

 

Pour le découvrir, nous devons passer par 3 étapes

 

  • Prendre conscience que nous sommes en colère
  • L’accueillir
  • Se responsabiliser

 

Ça peut sembler simple d’en prendre conscience, mais parfois on la refoule donc on ne sait même pas que nous sommes en colère.

 

Ensuite on peut commencer à l’accueillir et se demander pourquoi suis-je en colère et écouter….

 

Il y a au moins 7 raisons

 

  • J’ai eu des attentes sans ententes
  • J’ai oublié de m’affirmer
  • J’ai peur de quelque chose pour moi
  • Je me suis laissé envahir
  • Je ne me respecte pas, donc je ne me fais pas respecter
  • Je ne passe pas à l’action
  • J’ai atteint une limite

 

Puis se responsabiliser en se donnant le droit d’être humain et accepter le message de cette colère et prendre action pour aller vers notre besoin.

 

Si tu as envie de partager une expérience, j’aimerais bien te lire, tu peux m’écrire sous ce blogue ou en privé sur ma page facebook.