La blessure d’injustice

Je me permet dans cet article de te tutoyer, question de me sentir plus près de toi car j’ai à coeur de t’aider comme une bonne amie.

 

Tu montres difficilement tes sentiments parce que tu ne sais pas gérer ta grande sensibilité.

Tu as peur de perdre le contrôle et ne pas être parfaite aux yeux des autres.

Aussi, dans une situation qui est injuste, selon toi tu te justifies et tu veux comprendre ou faire comprendre à l’autre la bonne chose.

Est-ce que ça te parle?

Tu te sens coupable d’en avoir plus que les autres ou tu envies ceux qui en ont plus que toi.

Tu te justifies quand tu n’es pas parfaite.

De plus, tu es aussi porté à te remettre en question, tu te sens déprécié, inadéquate, incompétente et j’en passe….

Si tu te reconnais dans ces quelques points c’est que tu as développé le masque de la rigide pour te protéger de ta blessure d’injustice. Blessure que tu as développé parce que tu n’as pas pu t’exprimer et être toi-même avec ton parent du même sexe. Que ce parent a vécu la même chose avec son parent et ainsi de suite de génération en génération.

Aussi, tu t’es coupé de ta sensibilité et tu t’es imposé de performer et être parfaite.

Mais ne t’en fais pas car en devenant consciente de ta blessure tu viens de faire un grand pas.

Ensuite tu auras à l’accepter et te responsabiliser, afin de retrouver les avantages et les forces derrière cette blessure.

Les forces telles que;

  • il ne m’est plus nécessaire de vouloir plaire à tout le monde, ni de me contrôler pour être parfaite dans ce que je fais ainsi que dans mon apparence.
  • j’adopte des comportements et attitudes plus naturels.
  • ma recherche de perfection est utile pour apporter de la beauté dans ma vie, un élément très important pour moi. Ainsi je ne cherche plus à être parfaite pour être aimé ou apprécié.
  • Mon enthousiasme naturel est plus équilibré face à moi-même et les autres.

Je pourrais en énumérer plusieurs autres encore, cette blessure peut se tourner à ton avantage car on ne peut pas changer le passé mais on peut changer le présent en se responsabilisant.

Si ça te parle, je t’invite à me partager tes commentaires, sous le blogue ou en privé (ce que j’aurais fait avant par peur d’être vue)